Rechercher

Vous nourrissez un rêve?

Depuis plusieurs mois, plusieurs années peut-être, vous nourrissez un rêve.


Vous avez commencé à imaginer de nouvelles possibilités : vivre de votre passion en créant un blog, travailler à votre rythme, depuis chez vous, avoir suffisamment de temps pour profiter de votre famille sans rogner sur votre niveau de vie.

Vous lisez cette lettre chaque semaine, intellectuellement, vous avez compris que cela était possible, vous savez que beaucoup d’autres femmes ont réussi et pourtant...vous n’avez toujours pas franchi le pas !

En analysant les parcours de nombreuses femmes que j' accompagne, j'ai identifié les 3 peurs les plus courantes qui empêchent de se lancer. Et, dans cette lettre, nous allons vous donner les clés pour les surmonter. Bonne lecture !

-PEUR n°1 : ne pas gagner assez pour subvenir à vos besoins

Nous avons toutes des factures à payer à la fin du mois, nous devons prendre soin de nos proches et nous voulons nous faire plaisir. L’argent est nécessaire pour vivre, bien entendu, et c’est la première raison qui nous conduit souvent à végéter dans un emploi qui ne nous épanouit pas.

Parallèlement, le blogging est considéré comme un passe-temps. Vous avez sans doute déjà lu ou entendu que “C’est un mirage”, “Personne ne gagne sa vie avec ça” etc…

Bien. Premièrement, sachez que l’e-learning et l’infopreunariat explosent littéralement au niveau mondial. Nous en sommes la preuve vivante, puisque nous vivons exclusivement de nos activités sur le Web. j'ai également accompagné de nombreuses femmes qui ont réussi à générer des revenus en quelques années.

Ensuite, le blogging ne diffère pas d’une autre création d’entreprise. Si vous décidiez d’ouvrir une boulangerie ou une boutique de vêtements, vous ne pourriez pas vous dégager un salaire dès le premier mois d’activité !

Devenir infopreneur est un projet qui demande du temps. Cela prendra plusieurs mois, une année peut-être avant de générer des revenus suffisants pour vivre uniquement de cette activité. Il faut en avoir conscience dès le départ et prendre les mesures nécessaires. Vous pouvez vous lancer en conservant votre emploi en parallèle, passer à un mi-temps ou prendre un congé pour création d’entreprise par exemple.

- Il y a des solutions tant que vous gardez à l’esprit que cela est possible et que vous gérez la transition comme un vrai projet.


-PEUR n°2 : que vont penser les gens ?

Vous êtes quelqu’un de sérieux, vous avez la tête sur les épaules. Peut-être avez-vous fait de longues études, dans une école prestigieuse. Vous avez un emploi stable et reconnu par la société. “Quoi ? Tu veux te mettre à bloguer ? Mais tu n’es pas sérieuse ?!

Vous allez être critiquée par votre entourage. On vous reprochera d’avoir perdu la tête, on vous répètera que vous mettez votre carrière en l’air, que vous prenez des risques inutiles, que vous êtes devenue folle, que vous êtes égoïste… DON’T ACT.

Si vous voulez surmonter cette peur, vous avez besoin de deux choses :

  1. Vous entourer de personnes qui font la même chose que vous, qui ont confiance dans votre réussite et qui vous soutiennent

  2. Une fois inébranlable dans votre projet et votre capacité à réussir

Menez tranquillement votre route. Quand vous aurez gagné vos premiers euros, puis les premiers milliers, vous n’aurez plus aucune crainte à parler de votre nouvelle activité à vos proches.

En attendant, lancez-vous, menez votre chemin sans vous souciez du regard des autres et faites confiance à l’avenir.

PEUR n°3 : vous faire payer pour ce que vous faites

En réalité, c’est une peur très répandue mais rarement assumée.

Peut-être que vous avez déjà un blog, une audience qualifiée sur les réseaux sociaux...mais vous ne gagnez rien.

- La peur de demander de l’argent, de se faire payer est l’une des premières sources d’échec, même si vous n’en avez pas conscience.

Je ne suis pas légitime”, “Les gens me lisent, mais ils ne paieront jamais pour ça!”, “Je ne suis pas prête”, “D’autres personnes font ça beaucoup mieux que moi”...

Là encore, vous devez travailler sur vous et votre propre rapport à l’argent. 💲 Se faire payer ce n’est pas MAL. Gagner de l’argent, ce n’est pas MAL. D’abord, comme toute entreprise vous aurez des coûts (un hébergeur, quelques plug-in, un peu de matériel). Ensuite, vous donnez de votre temps pour produire des contenus de qualité. Surtout, votre travail permet d’aider des gens, de résoudre leurs problèmes.

Le prix que vous fixerez tient compte de tous ces éléments. Et votre audience le sait ! Si vous rendez visite à un naturopathe, si vous prenez un cours de piano, vous trouvez normal de payer la séance, non ?

-Vendre une formation en ligne, c’est exactement la même chose. Vous avez besoin de vous faire payer pour vivre et continuer votre activité. C’est de cette manière que vous pourrez aider un maximum de personnes et rester alignée avec vos convictions.

Belle semaine !

Elise

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout