Rechercher

La critique

Avez-vous peur de la critique ?

Créer un business en ligne, c’est s’exposer au regard des autres. C’est, dans le meilleur des cas, être gratifiée de commentaires positifs. C’est aussi, bien entendu, prendre le risque de recevoir des critiques négatives.

- Est-ce que cela vous fait peur ? Comment percevez-vous la critique ?

Aujourd’hui, nous aimerions vous sensibiliser à l’importance des feed-back négatifs : leur nécessité ainsi que la manière de les utiliser à votre avantage. Allons y !

En 1885, un jeune artiste du nom de Vincent Van Gogh peint un tableau dont il est particulièrement fier, les Mangeurs de pommes de terre. Il envoie aussitôt une lithographie à son ami et mentor, Anthon van Rappard afin de lui demander son avis : “Tu m’accorderas qu’un travail de ce genre n’est pas d’une conception sérieuse. Tu es capable de faire mieux – heureusement ; mais pourquoi avoir tout regardé et traité de façon aussi superficielle?

Oups… Le feed-back n’est pas celui que Vincent attendait ! Mais il l’a encouragé à travailler encore et encore pour devenir le génie que l’on connaît aujourd’hui.

C’est la raison pour laquelle la perception des autres de notre travail est si importante. Un feed-back, c’est ce que nous renvoie l’autre quant à la manière dont nous progressons.

Lorsqu’un journaliste demanda à Elon Musk quelle était le secret de sa réussite, voici ce qu’il répondit : “Prêtez attention à l’avis des autres...surtout les feed-back négatifs”. et la tout est dit !

Seulement, recevoir des commentaires négatifs sur son travail ou sa manière d’être est loin d’être facile. Très souvent en effet, nos émotions nous envahissent et nous empêchent d’écouter avec objectivité le motif de la critique. Instinctivement nous fuyons cette situation :

✅ en refusant de nous exposer (combien de manuscrits ne sont jamais envoyés à un éditeur ?)

✅ en recherchant systématiquement des commentaires complaisants

Le souci, c’est qu’en agissant de la sorte, nous nous privons de toutes les occasions de nous améliorer et de corriger nos erreurs !

Pour progresser et apprendre à gérer la critique, la meilleure option consiste à demander vous-mêmes des feed-back négatifs et à prendre le temps de les analyser avec beaucoup de recul. Voici comment faire !

-Premièrement, adressez-vous aux bonnes personnes.

Votre famille ou vos amis proches ne sont pas de bons candidats : ils n’oseront probablement pas se prêter au jeu de peur de vous blesser. Éliminez également les personnes qui connaissent moins bien le sujet que vous : l’objectif est de progresser ! Interrogez donc des experts de votre domaine, des personnes dont vous admirez le travail et qui vous apporteront une critique constructive.

-Deuxièmement, posez des questions précises.

Si vous vous contentez de demander : “Comment avez-vous trouvé ma dernière vidéo ?”, vous obtiendrez probablement ce genre de réponses : “Très bien” ou “Intéressante”... Globalement, cela ne sert à rien ! En revanche, si vous demandez par exemple : “Quelle est la vidéo que vous trouvez la moins intéressante ? Pourquoi ?”, vous aurez des retours beaucoup plus constructifs. Si vous prenez la peine de creuser et d’analyser les réponses en détail, vous en apprendrez beaucoup sur les points à améliorer, les sujets à écarter etc.

-Pour aller plus loin, vous pouvez utiliser la méthode SKS (Stop, Keep, Start) mise au point par le professeur Phil Daniels. Elle est conçue pour permettre à votre interlocuteur de se sentir à l’aise (et oui, ce n’est pas toujours simple de dire ce que l’on pense avec sincérité !) :

Question 1 : Que devrais-je arrêter de faire ?

Question 2 : Que devrais-je continuer à faire ?

Question 3 : Que devrais-je commencer à faire ?

Pour conclure cette lettre, deux petits rappels fondamentaux :

✅ Ne prêtez jamais attention aux critiques gratuites et mal intentionnées qui sont généralement provoquées par la jalousie.

✅ Et bien sûr, profitez pleinement de tous les retours positifs que vous obtiendrez spontanément !

Belle semaine !


Elise

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout