top of page
Rechercher

Les cheveux gris

Dernière mise à jour : 1 janv. 2023

"Pourquoi ferais-tu ça ?" 


C'est une question si simple qui a glissé des lèvres de mon amie alors que je lui déclarais en voyant une mèche des cheveux blancs sur ma tête, que je ne me teindrais pas les cheveux. 


J'ai vécu la majeure partie de ma vie dans des endroits où la mode et la beauté sont à l'honneur. Des endroits où le Botox commence à la vingtaine, où la peau est censée être fraîche et où les cheveux - les cheveux sont censés être riches en teintes variées, tant qu'ils ne sont pas gris. 


C'est pourquoi mon choix d'embrasser le côté positif de mes cheveux naturels - de voir la beauté de la prochaine étape de ma vie s'épanouir - était un acte radical de rébellion pour moi. 


Résister aux habitudes


"Tu ne crains pas d'avoir l'air délavé avec ton teint et tes cheveux gris ?" poursuit mon amie 


"Non. En fait, cela ne m'a jamais effleuré. Mais il est clair que tu y as pensé", ai-je répondu.


Je suis restée fidèle à ma parole. Je n'ai jamais coloré mes cheveux. 


Mon amie n'était pas aussi enthousiaste que je le voulais au début.

Dans ma vision, elle était ravie que j'accepte qui j'étais et que je mette les normes de beauté au rebut. Mais pendant les étapes intermédiaires où je devais trouver et apprendre à m'accepter d'une nouvelle manière, elle ne savait pas non plus comment se sentir face à ses craintes. 


C'est là que j'ai réalisé que je n'avais pas besoin de son approbation pour être excitée. Je n'avais pas besoin qu'elle aime mes cheveux de cette façon. J'avais besoin de m'aimer moi-même de cette façon là. 



C'était le niveau d'authenticité avec lequel je voulais vivre ma vie. Et c'est avec ce niveau d'authenticité que j'ai pris la décision d'embrasser ce processus sacré que nous appelons le vieillissement. 


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page